« Un vent de fraicheur et de folie venu de Belgique souffle en ce moment au Point Virgule et c’est certain qu’avec son spectacle, Manon Lepomme va conquérir le cœur des Français.»

L'article complet ici : 

http://www.laparisiennelife.com/2017/12/manon-lepomme-dans-non-je-n-irai-pas-chez-le-psy-au-point-virgule-nous-y-etions.html 

Une boule d’énergie surgit sur la scène du Point Virgule. Elle rougeoie, pétille et claironne en même temps. Elle s’appelle Manon Lepomme, elle est belge et refuse d’aller chez le psy. Pourquoi y irait-elle d’ailleurs ? Le rire ne permet-il pas de tout surmonter, même les galères qui accostent toujours au même port ? Manon Lepomme a le rire bien ancré en elle, et c’est tant mieux, car elle a essuyé bien des tempêtes lorsqu’elle était professeure. Ça vous prépare à toutes les avaries l’Éducation nationale ! Abandonnant la salle de classe, Manon Lepomme a choisi un terrain de jeu plus ludique : la scène ! Bien lui en a pris. Elle se donne à mille pour cent et, visiblement, c’est l’éclate totale pour elle. “Non, je n’irai pas chez le psy !” est un one-woman-show survitaminé, qui redonne la pêche et l’envie de dévorer du merveilleux !

Manon Lepomme est un tantinet tête en l’air. Toute à sa joie de partir au Off d’Avignon cet été 2017 pour jouer son spectacle un mois, elle glisse sur son paillasson et décroche la palme de la malchance ! Qu’à cela ne tienne, Manon ira jouer en fauteuil roulant. Bien lui en a pris ! C’est un triomphe, la salle ne désemplit pas. On croit même le plâtre factice et on la trouve merveilleuse ! On ne peut mieux le dire, puisque le spectacle tourne autour d’un merveilleux. Vous savez, ce gâteau irrésistible au cœur de meringue et nappé de chocolat ! C’est que Manon Lepomme tourne littéralement autour, se défendant même d’en croquer l’idée et de s’en enivrer les papilles. Alors, elle parle ! Elle nous raconte ses trois ans de prof d’anglais, son chéri Benoît et sa radinerie, l’Alzheimer de ses chers grands-parents, et cette vie qu’elle s’imagine autre avec un inconnu croisé dans le bus. Manon soupire de dépit sous les ponts de Venise et d’amour fantasmé dans un bus bondé. Les reproches adressés à l’autre lui reviennent en boomerang, entre traits d’humour et d’esprit. Tout est décalage et enthousiasme, force et douceur. C’est l’éclate totale aussi pour ceux qui reçoivent ses confidences.

La scène est vraiment son élément de prédilection. Manon Lepomme rayonne et attendrit, son jeu est naturel et spontané. L’humour de l’esprit et gestuel forme un duo irrésistible qui ouvre grand les portes de la bonne humeur. Son one-woman-show, rodé au Off d’Avignon, s’émaille aussi d’improvisations qui créent un dialogue, et donc une complicité, avec le public qui l’interpelle sans façon, comme on le ferait avec une amie. Sa voix, parfois déraisonnablement perchée, connaît toutes les nuances du burlesque. Mais elle en use à dose homéopathique, car l’espace intimiste du Point Virgule incite à la retenue vocale. Lorsque Manon Lepomme sera moins à l’étroit scénique, je n’ose imaginer l’ampleur de son jeu. Si, plutôt, je l’imagine. Et j’ai hâte de la revoir dans une salle à sa taille de stentor, et en pleine possession de ses moyens physiques. Ce sera merveilleux !

Nathalie Gendreau

 

!! L'article complet ici !!

« Un incroyable tonus, un caractère bien trempé, un débit verbal impressionnant : pas de doute, elle est entière ! [...] elle fait fi d’absolument tout avec un humour franc, direct, parfois provoquant, mais toujours efficace ! » 


!! L'article complet ici !!

 

Manon Lepomme n'ira pas chez son psy ! 

" Manon Lepomme a enflammé le Pré-festival du rire ce dimanche." 

Certains découvraient Manon Lepomme et ont été conquis. Elle fait partie des jeunes Belges dont on n’a pas fini d’entendre parler. Ce n’est pas par hasard si elle est programmée au fameux Point Virgule de Paris à partir du 3 décembre.» David Martin, Président du festival du rire de Bastogne

L'article complet en ligne ici : http://www.lavenir.net/cnt/dmf20171120_01088061/un-pre-festival-du-rire-en-fanfare

 

Allez l'applaudir ! 

Une pêche dynamique, un rien décalé, le sens de l'à-propos et de la répartie. Elle nous offre une présence indéniable associée à une spontanéité et à une fraicheur un peu grinçante." 

 

Lien vers l'article complet : http://www.yvelinesradio.com/infos_all/affichage_all_01_489716576612_32831.html

 

Interview La comédienne à l'accent du Plat pays débarque avec "Non, je n'irai pas chez le psy ! " Un one-woman-show à découvrir sur la scène du théâtre Le Tribunal

On vous voit venir. C'est vrai qu'affirmer que Manon Lepomme a la patate, c'est tentant. Que cette Belge a la frite également. Surtout qu'avec son énergie débordante façon atterrissage de météorites, y'a de quoi raconter ! D'ailleurs, c'est bien ce qu'elle compte faire dès demain sur la scène du théâtre Le Tribunal.
Avec son one-woman-show Non je n'irai pas chez le psy ! la comédienne aborde des pans de sa vie, des miettes de quotidien, des morceaux de vécu.
Attention, la tornade à l'accent du Plat pays s'apprête à déferler sur les zygomatiques !

 

 

Lien vers l'article : http://www.nicematin.com/vie-locale/manon-lepomme-recoit-pour-une-folle-consultation-179800?t=YjRkOWEwMTg4ODFmZGM0MDEzNTJmNTk1NThmNjY3YjJfMTUwOTU1MDk5MjY2OV8xNzk4MDA%3D 

 

-Henry Magerès

Après l’énorme succès de son premier spectacle, l’humoriste Manon Lepomme sera de retour sur la scène du Centre culturel d’Enghien.

Son tout nouveau spectacle, «Non, je n’irai pas chez un psy» vous sera présenté le 14 octobre prochain à la Maison Jonathas. La Belge vous surprendra avec ce seul en scène beaucoup plus personnel. Vous la connaissiez pétillante et déjantée, vous la découvrirez, cette fois, tendre et angoissée mais toujours aussi drôle! Intéressé? Achetez vos billets en prévente au prix de 15€ par adulte et 17€ sur place (plusieurs tarifs appliqués).

Infos et réservations: 02 396 37 87

Par M.B.

Lien vers l'article: cliquez ici.

 

 

© Elodie Deceuninck - Photography.

L'humoriste Manon Lepomme surfe sur la vague du succès. Son seul en scène "Non, je n'irai pas chez le psy!" a poursuivi son ascension au festival d'Avignon en juillet dernier avant de se trimbaler en Belgique, en France et en Suisse jusqu'à la fin de l'année. Un spectacle où la Liégeoise évoque des passages de sa vie, tantôt avec acidité, tantôt avec tendresse, souvent avec outrance langagière et gourmande. Capable de rire de la mort ou de la maladie, mais de pleurer devant les exploits sportifs de Nafissatou Thiam, Manon Lepomme a définitivement pris son envol, loin des bancs d'école, en restant accrochée à ses racines liégeoises.

Liège. Une matinée de fin d'été. Les rayons du soleil inondent les terrasses à peine éveillées des bistros de la place du Marché à l'ombre du célèbre Perron, emblème de la ville. Au pied de l'imposant édifice se tient l'un des nouveaux symboles de l'accueillante Cité ardente. Manon Lepomme, puisque c'est d'elle qui s'agit, est pourtant loin d'être un monument classé. La jeune femme de 28 ans mériterait plutôt une statuette dans la catégorie étoile montante de l'humour noir-jaune-rouge et s'inscrit dans la lignée  d'illustres concitoyens, tels les frères Taloche, Renaud Rutten ou encore Alain Sorel, pour ne citer qu'eux. 

Cette nouvelle ambassadrice de l'humour mosan nous a accueillis dans sa ville à la découverte du vieux Liège, son quartier de prédilection en pleine mutation, pour évoquer sa prometteuse carrière,  son seul en scène "Non, je n'irai pas chez le psy!" et son succès inattendu au festival d'Avignon.

"Un Avignon rêvé"
"Pour tout avouer, j'ai hésité à m'y rendre, je ne me sentais pas prête", nous glisse-t-elle entre deux gorgées d'une infusion "sans menthe et sans cannelle" servie dans la caverne d'Ali Baba du thé en Neuvice. "Tu ne vas pas à Avignon avec un spectacle non rodé", ajoute-t-elle pour s'y être déjà produite par deux fois avec "Je vous fais un dessin". 

"L'objectif était d'atteindre 50 représentations entre octobre et juin avant d'y aller. J'en ai fait 47. Là-bas, tout a pris une autre dimension; le bouche à oreille a fait ma réussite. C'est un peu honteux de le dire, mais après cinq, six jours, on ne tractait plus ou à peine une heure parce qu'on était complet ou il restait dix places. Très vite, on a eu deux jours d'avance. Quand je suis revenue, je me suis rendu compte de ce qu'on avait fait. C'est un peu dingue ce qu'il s'est passé. C'était un Avignon rêvé."

 

Par Loïc STRUYS. 

 

Lien vers l'article: cliquez ici. 

 

Le 23/09 à 20 h, Manon Lepomme présentera son spectacle Non je n’irais pas chez le psy! au Centre culturel. Après le succès de son 1er seule en scène Je vous fais un dessin?

Lien vers le format numérique: cliquez ici.

Manon Lepomme, c’est cette pétillante comédienne de 28 ans, originaire de Flémalle, qui est considérée comme une des étoiles montantes de l’humour belge.

04 337 54 54

Par Sabine LOURTIE

Lien vers le format numérique: cliquez ici.